Thaïlande


Asie du Sud-Est

Destinations

Phuket & Phi Phi


Les iles de Phuket et Phi Phi offrent des sites de plongées pour tous niveaux et accessibles toute l'année. Des transferts vers les iles Similans sont possibles à partir de Phuket.

Tarutao


L'ile deTarutao se situe au sud de la Thailande, dans le parc national de Satun et offre des plongées à partir de Koh Lipe. Des croisières sont disponibles entre novembre et mai.

Hin Daeng, Hin Muang


Les iles de Hin Daeng, Hin Muang, et Koh Haa sont accessibles à partir de croisières plongées ou bien en plongée à la journée au départ de Koh Lanta ou Phuket

Similan & Richelieu Rock


L'archipel des 9 iles Similan est situé en mer d'andaman, sur la cote ouest de la Thaïlande. Au nord, se trouve le fameux site de Richelieu Rock.

Thaïlande

La Thailande est encerclée par la Malaisie au sud, la Birmanie à l’ouest, le Laos au nord et le Cambodge à l’est. Elle est divisée en quatre régions distinctes : le nord montagneux, le plateau immense du nord-est, les plaines centrales et l’Isthme de Kra au sud, s’étirant en bas à la frontière avec la Malaisie. Chacun y trouve son bonheur parmi les activités qu’offre le pays: visites de temples antiques ou d’anciennes villes royales, trekking dans les forêts tropicales humides, balade à dos d’éléphants, détente sur les plages de sable fin, et, bien sûr, plongée ou snorkelling.

La Thailande propose des sites de plongée en mer d’Andaman et dans le golfe de Siam. La mer d’Andaman fait partie de l’océan Indien, bordant les côtes du Myanmar, de la Thaïlande, de la Malaisie, de l’Indonésie et des territoires indiens des îles Andaman et Nicobar. C’est sur cette cote ouest du pays, que l’on trouve le fameux site de Richelieur rock  les iles Similan, Phi Phi, les sites au sud de Koh Lanta, soit Hin Daeng, Hin Muang et Koh Haa, puis presque à la lisière de la Malaisie, le parc national de Tarutao.

Le golfe de Siam regroupe parmi les iles les plus connues, Koh Samui, Tao ou Phangan. Contrairement à la mer d’Andaman où la visibilité peut atteindre jusqu’à 30m, le Golfe, du aux écoulements boueux fluviaux provenant du continent, ne bénéficie pas de cette chance, l’eau est plus verte et trouble.

Les plus belles plongées, riches au récifs coralliens et especes de poissons et pelagiques se trouvent, ou plutot se trouvaient, en mer d’Andaman. Malgré le tsunami de 2004, on pouvait encore profiter de jardins de corails en bonne santé, voir de nombreuses mantas à Koh Bon, des bans de carangues, barracudas, platax aux Similan, des requins zebres ou pointes blanches et noires… Hélas, en avril 2010, la temperature de l’eau fut si élevée pendant un mois, que les formations coralliennes dures ont blanchies, puis sont mortes. La plupart des sites des Similan et Surin, ont perdus leurs magnifiques jardins de corail et lerus bans de poissons. Quant aux raies mantas et requins, ils n’ont plus le temps d’atteindre les sites de plongée, les bateaux des pecheurs au large les interceptent dans leurs filets.

Seules les formations coralliennes, comme les coraux mous, gorgones, ont résistées à ce réchauffement climatique, et quelques sites, comme Richelieu Rock offrent toujours des plongées colorées et une diversité sous marine. Koh Bon est toujours attractif lorsque les raies mantas y séjournent et Koh Tachai est certainement le site où vous avez le plus de chance d’apercevoir quelques requins, bans de barracudas et platax, ainsi qu’une faune macro.

Il est encore possible de faire aussi quelques belles plongées sur les sites de  Koh Haa pour ses caves, ses canyons et sa cheminée, ainsi que sur  les imposants pinacles de Hin Daeng et Hin Muang, où l’on peut, lorsque la chance nous sourit, apercevoir requins baleines et raies mantas.

La meilleure saison pour plonger en mer d’Andaman est de novembre à mai, mais la plongée est possible toute l’année en Thaïlande,  en alternant avec le golfe de Siam, lorsque la mousson sévit sur la cote ouest.

Certes la Thailande n’est plus dans le top 10 des destinations plongées mondiales, mais les quelques sites encore épargnés par le climat et la peche, offrent un récif corallien en bonne santé et regorgent de surprises en faune macro (hippocampes, crevettes harlequin ou mantis, poissons fantomes…)